Catégories
News

Les grandes axes du projet TrailBall

Ami.e.s du TrailBall, bonjour.

La dernière fois qu’on s’est parlé, je vous expliquais pourquoi je relançais le TrailBall après tant d’années.

Aujourd’hui, je vais vous présenter les grandes lignes du projet. Comment je vois le TrailBall, sa communauté, son élaboration.

Juste avant Noël, je vous convie à une visite du chantier. On fera l’inventaire de ce qui devra être accompli, et quand. Ensuite, vous pourrez suivre mes mises à jour à partir de janvier 2020, et vous saurez comment soutenir le TrailBall sur le chemin de son deuxième lancement.

Mais commençons au début…

Deux sports en un : Trail + Ball

Petit rappel de base : faire du TrailBall, c’est courir avec une balle, en pleine nature. Plus précisément, c’est l’union de la course à pied nature (“Trail” pour les initiés) et le football. Avec un brin de golf, un zeste de marche nordique, de la course d’orientation.

Les valeurs du TrailBall

Égalité

  • Hommes et femmes sont sur pied d’égalité. Les équipes mixtes permettent à chaque membre de participer pleinement à chaque séance.

Partage

  • Les joueurs transmettent leur expertise aux autres joueurs.
  • Les joueurs apportent des améliorations au TrailBall, par exemple des parcours GPS mettant en valeur des endroits sympathiques.

Respect

  • Les joueurs apportent des remarques constructives s’il faut (ou se taisent).
  • Les équipes adverses se soutiennent (s’inspirer du rugby).
  • Les joueurs respectent la nature, et les autres personnes rencontrées lors des séances.

Coopération

  • Les joueurs agissent pour le bien de leurs coéquipiers, que ce soit pour avancer le ballon, éviter des obstacles, etc.

Bienveillance

  • Les joueurs n’ont pas tous le même niveau de compétence (maîtrise du ballon). Être tolérant envers celles et ceux qui tentent de s’améliorer.

Les caractéristiques du TrailBall

Un sport abordable

Tout le monde peut jouer au TrailBall. Des variantes existent pour plaire aux jeunes, aux moins jeunes, aux sportifs, aux sédentaires, aux bavards, aux grégaires, aux solitaires, aux contemplatifs, etc.

  • Des règles simples, faciles à comprendre (et à expliquer) ;
  • Un champ d’application immense — parcs, jardins publics, forêts, cours de récréation, stades, etc. ;
  • Un coût minimal : un ballon, et quelques accessoires utiles, mais pas obligatoires.

Un sport « léger »

Le TrailBall ne laisse pas de traces dans le monde physique.

  • Pas d’infrastructure permanente (les communes et municipalités adorent !) ;
  • Une cartographie de parcours TrailBall au format GPS.

Une approche communautaire

Raid du Parc de Sceaux 20150621

Le TrailBall est surtout un sport grégaire. Il n’y a pas de « Monsieur ou Madame TrailBall »; tout le monde contribue, en jouant, et en communiquant.

  • Une association TrailBall principale, et des sections ;
  • Des animateurs « amateurs » ou « professionnels » ;
  • Des joueurs ambassadeurs du TrailBall ;
  • Des ressources pour épauler les efforts : formation en ligne, forum, mini-sites dédiés pour les animateurs, etc. ;
  • Chaque amateur TrailBall est chargé de promouvoir son sport, par les moyens qui lui conviennent, et à hauteur de sa volonté (avec le soutien de l’organisation).

Une marque TrailBall forte

La marque TrailBall est déposée depuis 2013, et sert à promouvoir le sport. Elle s’exprime entre autre par :

  • Un site web officiel (avec contenus privés pour les membres) ;
  • Un réseau de mini-sites pour animateurs qualifiés ;
  • Un partenariat technique pour la gestion des parcours TrailBall ;
  • Une présence raisonnée sur les réseaux sociaux, et basée sur les contenus générés par la communauté du TrailBall ;
  • Un logo fort, appliqué aux supports : ballon TrailBall officiel, vêtements, kit de communication visuelle, présence web, guides, prospectus, etc.

Mot de la fin

En fait, il y a tant de choses à dire…

Comme nous le verrons la prochaine fois, le chantier est immense, et j’avance tout seul, mais je serai bientôt secondé dans mes efforts. Un plan de développement défini dans les grandes lignes, mais flexible, pour coller à la réalité.

Il est facile d’inventer un nouveau sport, et difficile de le faire connaître ! Mais nous y arriverons, bien sûr !

Bonne lecture, et commencez déjà à réfléchir aux actions que vous seriez prêts à entreprendre pour avancer le TrailBall.

À bientôt,

Christian Harberts

PS —Au fait, me demander le Guide visuel du TrailBall — il n’y a que les derniers inscrits à la newsletter qui l’ont reçu (en cadeau de bienvenue). Cela va vous donner envie de jouer et de participer à la promotion du sport. 😉

C

2 réponses sur « Les grandes axes du projet TrailBall »

Super !
Je demande donc le guide visuel du Trailball.
Et je te confirme que je suis motivé pour lancer une petite communauté par chez moi, avec le soutient de CourirUnTrail.fr 😉
À voir comment cela peut se traduire…

Bien à toi,
Mickaël

Voici le lien pour le Guide visuel ! Comme j’explique dans l’article, je prends le temps de bâtir l’édifice, pierre par pierre. Une sorte de cathédrale devrait être dressée à l’arrivée du beau temps (plus d’informations la semaine prochaine ;-)) C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.