TrailBall Trial

TrailBall Trial — parcours à obstacle

Une séance de TrailBall Trial s’impose quand le terrain devient difficile, avec des obstacles naturels ou artificiels.

TrailBall Trial : Exemples d’obstacles

Tout changement de relief dans le trajet d’une TrailBall peut être considéré comme étant un obstacle.

Voici une petite liste illustrative :

  • Trottoir, muret, escalier, haricot, fossé, racine, tronc d’arbre,
  • ruisseau, rigole, crique, gué, flaque,
  • butte, rampe, nid de poule, talus, marigot, bauge (marre à sanglier),
  • cairn (amas artificiel de pierre en montagne), perron,
  • poubelle, voiture mal-garée, escaliers, pentes, gradins de stade, etc.

Imaginez donc que vous avancez bien, quand tout d’un coup l’obstacle surgit devant vous !
Vous faites : (A) machine arrière, ou (B) une action spectaculaire ?

Les actions spectaculaires avec les genoux, les talons, la tête sont encouragées dans le TrailBall® Trial. Tout sauf les mains et les bras…

Variantes et configurations

  • TrailBall Trial Solo : course à obstacles, seul
  • TrailBall Trial Team : course à obstacles, en équipe
  • TrailBall Trial Play : course à obstacles, non chronométrée
  • TrailBall Trial Speed : course à obstacles, chronométrée
  • TrailBall Trial Zen : « course » à obstacles, en marchant.

La newsletter du TrailBall

  • Articles
  • Invitations aux événements
  • Contenus exclusifs

Cadeau de bienvenue !

Course

La course d’endurance (TrailBall Enduro) ; la course d’orientation (TrailBall Navigate) ; dompter des obstacles (TrailBall Trial).

Marche

En tirant sur des buts (TrailBall Golf) ; en marchant (TrailBall Zen).

Compétition

Jouer sans chrono (TrailBall Play) ; chronométrer vos séances (TrailBall Speed) ;

Configurations

Selon vos envies, jouez seul (TrailBall Solo) ou en équipe (TrailBall Team).