Blog TrailBall – Un sommeil bénéfique, un nouveau depart

Ursula Daniel
Ursula Daniel — Photo ElfenauPark

Quand j’ai publié le précédent article quelques jours avant Noël 2013, je n’imaginais pas que le projet TrailBall allait disparaître pour renaître des années plus tard.

Mission : aidant

En février 2014 j’ai perdu mon père. J’ai tenté de poursuivre mes animations TrailBall mais le coeur n’y était plus. A cette même époque ma tante n’était plus en mesure de vivre seule. Pendant un an j’ai préparé son déménagement des États-Unis vers la Suisse, son pays de naissance.

En juillet 2015, j’ai suspendu le projet TrailBall pour m’occuper de ma tante. Pendant presque quatre ans le projet  somnolait ; à la dérive en l’absence d’animations et de capitaine. La communauté, si dynamique à l’origine, s’est dispersée.

La mort numérique

Je suis un créatif, un architecte, un nerveux. Pas question de vivre sans créer. On dit que l’inspiration vient du quotidien. Pendant ces années aux côtés de ma tante, j’ai bâti une cathédrale.

Le projet Passeur numérique devait apporter une réponse à la question de la mort numérique. Si vous êtes curieux, vous pouvez visiter l’édifice, et apprendre à dompter l’un des plus grands défis de la société du 21e siècle.

Ma tante Ursula est morte il y a un an. J’ai perdu toute volonté de poursuivre le projet, du jour au lendemain. Désormais, je parle de Passeur numérique au passé.

Back to the Future

Au printemps 2019, j’ai renoué avec le TrailBall, car — au fond de moi, je savais que j’allais y revenir. Le TrailBall m’attendait patiemment comme un ami que l’on est sûr de revoir un jour.

IBRD 2019 – Issy-les-Moulineaux – Paris – TrailBall

L’envie de jouer m’est revenue. L’envie de bâtir édifice et communauté, aussi.

Moralité du récit

Mon grand-père paternel était un pasteur calviniste (protestant) en Californie. Il était réputé pour deux choses. Incapable de se souvenir du nom de ses fidèles, il installait sa femme à son côté en « souffleuse » à la sortie du temple (véridique !) Et il disposait de centaines d’anecdotes puisées du quotidien pour illustrer les propos de ses serments. Chaque serment se terminait avec une leçon de moralité.

Ainsi, en m’inspirant du Reverend Harberts, je dirais que ma tante Ursula m’a légué un magnifique cadeau. Le sommeil, mais aussi le passage du temps, ont porté conseil. Quand l’heure du TrailBall a sonné pour la deuxième fois,  je savais ce que je devais faire pour dépasser les limitations de la première tentative. Une belle leçon de patience, d’humilité et de persévérance…

A partir de maintenant je vais régulièrement rédiger des articles pour vous informer, et pour vous solliciter aussi. Nous allons — avec d’autres qui l’ignorent pour l’instant 😉 — construire le TrailBall de manière pérenne !

À très bientôt pour le prochain serment – euh, je veux dire article 😉

Christian

10 réflexions sur « Blog TrailBall – Un sommeil bénéfique, un nouveau depart »

    1. Merci petit-pied !

      Je vais commencer à vous expliquer ma nouvelle « méthode » d’ici une dizaine de journées. Tu l’as encore, j’espère, ta TrailBall 😉

      C

    1. Howdy Paul, thanks for the voice of support! Of course I hope we can resume our Franco-British competitions in the not to far-off future… Those were a lot of fun!

      Cheers,

      C

    1. Merci yxelle ! Peut-être que je me suis encore gouré de vocation ? 😉 Sérieusement, je pense vraiment être (et rester) dans le vrai, par rapport aux débuts de ce sport. Ce galop d’essai va servir à mieux avancer…

      C

    1. Heck yeah! We’re so setting up a couple of augmented reality TrailBall tracks at the Lenoir Greenway, like I was telling you about… Oh, and I forgot to tell you, but we’re going film some of fancy footwork, for illustrative purposes… Nothing like moving pictures 😉

      C

    1. En train de planifier la mise en route des communications, rédaction à suivre. Tu connais ça – il faut un minimum de cohérence, un plan, une histoire à raconter (un point fort pour toi ;-))

      Merci pour ton soutien Mickaël !

      C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.